logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

03/03/2012

ACTA toujours d'actualité

Quelques liens pour avoir des nouvelles des actions anti-ACTA:

http://www.avaaz.org/fr/acta_time_to_win_fr//?cl=16288559...

http://fr.euronews.net/2012/02/28/une-petition-anti-acta/

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120228.FAP1141/une...

https://www.facebook.com/AntiACTA.France

Pour en savoir plus sur l'ACTA ( ou l'ACAC en français)

A suivre...

 

 

 

 

18:44 Publié dans Info générales | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : acta, internet

11/02/2012

Message aux électeurs français

Ceci est un message en complément de mon dernier article:

Message à écouter et à méditer

 

A suivre.......

02/02/2012

L'ACTA pour les nuls

Voici un lien à visionner pour les personnes ne comprenant pas ce qu'est l'ACTA et les conséquences provoquées par cette accord:

ACTA pour les nuls

 

23:28 Publié dans Info générales | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : acta, internet

01/02/2012

ENCORE UNE ATTAQUE CONTRE INTERNET

L'ACTA, un traité mondial, pourrait permettre à de grandes entreprises de censurer Internet.

L'Union Européenne est en train de décider de ratifier ou non l'ACTA -- et son refus mettrait en échec cette attaque mondiale sur l'Internet libre.

Donnons-leur le soutien dont ils ont besoin pour rejeter le traité.

Signez la pétition dès maintenant.

 

Source: Avaaz.org

 


16/01/2012

La guerre des opérateurs de téléphonie

Le patron de FREE à annoncé récemment qu'il divisait par deux le prix des services de téléphonie mobile.
C'est une vraie révolution.
Celà veut dire qu'on à été pris pour des pigeons
car les opérateurs principaux (SFR, BOUYGUES,ORANGE)
se sont bien entendus pour s'en mettre plein les poches
pendant de nombreuses années.
Apparemment, c'est possible de payer moins cher.
Que va t'il se passer maintenant?

Liens sur le sujet:

Free mobile

Réaction des autres opérateurs

A suivre....

02/07/2011

INADMISSIBLE

Le gouvernement Sarkozy veut censurer internet par un décret qui pourrait bloquer des sites et pages de recherche que nous utilisons tous les jours.
Mais un tollé national peut stopper cet assaut contre la liberté d'expression.
Ce nouveau décret permettrait aux ministres de retirer tout contenu internet menaçant selon eux "l'ordre public", sans passer par un juge.
C'est pourquoi un Conseil en charge de l'Internet créé par Sarkozy a condamné cette mesure comme étant inconstitutionnelle, et les experts internationaux sont en état d'alerte.
Mais le décret pourrait malgré tout être adopté dans les prochains jours.
Le Président Sarkozy a montré au sommet du G8 qu'il soigne son image de dirigeant moderne et de partisan d'internet.
Ainsi, si nous sommes suffisamment nombreux à exiger qu'il enterre ce projet de censure, nous pourrons faire pencher la balance et empêcher qu'il ne mette la main sur internet.
Lançons un gigantesque appel national demandant à Sarkozy de protéger la liberté d'internet.

Cliquez dès maintenant pour signer la pétition urgente et faites suivre ce message à tous:


Pétition

Dans le droit français, les contenus dit "manifestement illicites" comme la pédopornographie peuvent déjà être retirés sans contrôle judiciaire. Mais si nous n'agissons pas, le nouveau décret donnerait à quelques ministres des pouvoirs excessifs de censure arbitraire sur n'importe quel contenu en ligne. Il obligerait les hébergeurs et les fournisseurs d'accès internet à retirer ou filtrer tout contenu qualifié notamment d'"atteinte à l'ordre public et à la protection des personnes", une définition très large menaçant l'expression libre.
L'ONU estime que les mesures de filtrage sont excessives et inefficaces et vient de condamner les lois françaises sur l'internet. Et Reporters Sans Frontières a placé la France dans la liste des "pays sous surveillance" qui recense les violations de la liberté d'expression autour du monde.
Enfin le Conseil National du Numérique récemment installé par Sarkozy a indiqué que le blocage de sites violait la liberté d'expression protégée par la Constitution française et ignorait l'intérêt du public.
Nous savons que le Président Sarkozy souhaite apparaître comme un ami de l'internet. Il a récemment créé le Conseil National du Numérique et organisé le premier Sommet du G8 de l'internet. Mais il ne peut pas gagner sur les deux tableaux. Ensemble, nous pouvons lui montrer ce que signifie être un réel défenseur de la liberté d'internet et de la libre expression.


Appelons-le à retirer ce décret instaurant la censure d'internet et à protéger nos droits -- signez la pétition et diffusez-la à tous vos amis:

Petition

Dans le monde entier, des gouvernements tentent de censurer l’internet, outil vital pour les soulèvements arabes pro-démocratie et permettant d’exposer au grand jour les abus de pouvoir et la corruption dans tous les pays de la planète.


PLUS D'INFORMATIONS:

Levée de boucliers contre un projet gouvernemental pour filtrer internet, AFP:

Décret LCEN fustigé : le gouvernement suivra-t-il l'avis du CNN?, Numérama:

La France, “pays sous surveillance” selon Reporters sans Frontières:

L'ONU fustige la France et son Hadopi, Maxisciences:

Nouveau rapport parlementaire dénonçant les mesures de blocage d’internet, OWNI:

Le filtrage d'Internet, une mesure contestée en Europe, Le Figaro:

eG8, le coup de com' numérique de Nicolas Sarkozy, NouvelObs:

Communiqué du Conseil National du Numérique présentant son avis négatif:

 

(Sources: avaaz.org)

14:39 Publié dans Info générales | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : internet

21/12/2010

Et voilà, c'était trop beau pour durer.

Hélas, c'était trop beau.

Depuis un certain temps, le prix des connexions Internet et autres proposés par les FAI était stable.

Malheureusement, le fait d'appartenir à l'EUROPE va contraindre les FAI à répercuter le taux de TVA ( 5,5 % sur la moitié du prix des prestations) qui passe à 19,6% sur la totalité du prix des prestations proposées par les FAI.

Vive  l'EUROPE.

http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=7734

http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/09/09/une-hau...

 

 

 

19:59 Publié dans Info générales | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : internet

03/01/2009

Les paiements par carte bancaire sur Internet

Pour renforcer la sécurité des paiements par carte bancaire sur Internet, Visa et MasterCard ont développé un nouveau système d'authentification du porteur de la carte.
Depuis octobre 2008, certains sites marchands affichent les pictogrammes " Verified by Visa " et " MasterCardSecureCode ".
Il s'agit d'un nouveau système d'authentification en ligne du porteur de la carte, destiné à renforcer la sécurité des paiements par carte bancaire sur Internet.
Vous adhérez à ce nouveau service auprès de votre banque. Lors du paiement sur le site marchand, après avoir saisi les données de votre carte bancaire (numéro, date d'expiration et cryptogramme), une nouvelle fenêtre d'identification s'ouvre.
Vous devez indiquer un code personnel enregistré auprès de votre banque (date de naissance, mot de passe ou autre identifiant).
 La transaction sera validée par votre banque après vérification de la conformité de ce code.
A défaut d'enregistrement à ce nouveau système d'authentification, il n'est plus possible de payer par carte bancaire sur les sites qui demandent une telle authentification. Mais la carte est toujours utilisable sur les autres sites Internet.


Autres solutions de paiement en ligne. ( si saisir le numéro de votre carte bancaire sur Internet vous fait encore peur) Vous pouvez utiliser une carte virtuelle:
e-Carte Bleue (chez LCL, Société Générale, Caisse d'épargne, La Banque Postale, le groupe Banque Populaire),
P@yweb Card
(groupe Crédit Mutuel / CIC),
Virtualis
(au Crédit Mutuel de Bretagne et au Crédit Mutuel du Sud Ouest notamment).
Ces cartes virtuelles sont utilisables sur tous les sites marchands, sauf pour les transactions qui nécessitent de présenter la carte bancaire ultérieurement (réservation de places de spectacle, billets SNCF...).
A chaque paiement, le système génère un numéro de carte virtuel à usage unique, qu'il faut saisir à la place du numéro de carte bancaire. Mais bien d'autres solutions de paiement sur Internet sont disponibles pour régler ses achats sur les sites marchands
Pour en citer quelques uns :
 PayPal
, l'un des services de paiement en ligne les plus connus(vous ouvrez un compte en ligne qui vous permet de payer sur Internet mais également d'envoyer des fonds ou d'en recevoir),
les cartes prépayées Ticket-Surfet Neosurf
, en vente chez les buralistes, pour des paiements de petits montants sur Internet (en communiquant le numéro secret situé au dos de la carte),
certains services ou contenus payants sur Internet peuvent être réglés par un paiement réalisé par l'intermédiaire du fournisseur d'accès à Internet(décompté sur la facture d'abonnement à Internet),
il est également possible, sur certains sites marchands, de régler ses achats par chèque, voire par virement bancaire. Mais des frais supplémentaires vous seront peut être demandés, en cas d'utilisation de ces solutions de paiement alternatives.

Ne pas oublier les règles de prudence.
Le nouveau système d'authentification, "Verified by Visa " et " MasterCard SecureCode ", doit renforcer la sécurité des paiements par carte sur Internet. Mais la seule indication de la date de naissance peut-elle empêcher les fraudes ?
Cette donnée sera très facile à trouver par le fraudeur en cas de perte ou de vol des papiers d'identité en même temps que de la carte bancaire par exemple. Un mot de passe ou autre identifiant devrait être plus efficace, à condition bien sûr de ne pas le noter sur un document joint à sa carte.
Quel mode de paiement choisir pour payer sur Internet ?
Il n'existe pas un mode de paiement supérieur aux autres au niveau de la sécurité et qui soit la panacée.
Chaque système a ses propres failles. D'où la nécessité de rappeler quelques règles de prudence pour ses achats sur Internet:
Achetez de préférence sur des sites ayant une adresse physique en France ou sur des sites étrangers connus.
Au moment de payer sur Internet, assurez-vous que vous êtes dans un environnement sécurisé(sur un site https, avec un cadenas fermé affiché en bas de l'écran) qui garantit la sécurité du transfert des informations entre vous et le site.
Surveillez régulièrement vos relevés de compte, même si vous n'achetez pas sur Internet: le numéro de votre carte bancaire peut être piraté lors d'un paiement chez un commerçant ou d'un retrait d'espèces sur un distributeur automatique de billets.

Si malgré tout votre compte est débité frauduleusement, vous disposez d'un délai de 70 jours (parfois 120 jours selon les établissements) à compter de la date de l'opération frauduleuse pour contester ce débit par écrit auprès de votre banque.
Celle-ci doit vous créditer la totalité des sommes contestées, sans frais, ainsi que les frais bancaires que vous avez à supporter, dans un délai d'un mois à compter de la réception de la contestation.

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique